#TITRE

« Apporter l’espérance et le sourire de Dieu »
Pape François 22 ème journée mondiale des malades

Parce que la vie, aussi blessée soit-elle, est sacrée, des chrétiens formés visitent leur frères malades, handicapés ou âgés à leur domicile, à l’hôpital ou en maison de retraite.
Au cœur de ces rencontres c’est le Christ qui se rend présent : la visite elle-même est le premier des sacrements.

« Je m’en vais visiter une personne malade. Tout me sépare de cette personne. Je ne la connais pas, elle n’a pas forcément sollicité ma visite. Je suis en bonne santé, pas elle. Je rentrerai chez moi ce soir, pas elle. Elle a fait l’expérience de la douleur, des traitements longs et pénibles, pas moi. Elle connaît peut-être l’angoisse d’une fin de vie proche, pas moi. Qui suis-je pour lui apporter quoi que ce soit… ? » témoigne Claire, membre d’une équipe d’aumônerie

Visiter une personne malade ou âgée c’est répondre à un appel, sortir de soi, être à l’écoute, arriver les mains nues pour créer une relation de confiance avec cette personne dans le respect de son parcours et de son questionnement, et peut-être l’ouvrir dans la lumière de Dieu à l’espérance

La pastorale de la santé c’est aussi une vie d’équipe ou nous nous ressourçons en partageant la Parole, le Pain eucharistique, ou nous portons dans la prière ceux et celles que nous visitons, ou nous effectuons une relecture de nos rencontres. La vie d’équipe c’est aussi beaucoup de moments de convivialité.

Les Équipes d’Aumônerie, les Services Évangéliques des Malades de Boulogne-Billancourt

Retour